La Ferté-Bernard/ A l'affiche des indépendants en juin

Publié le par lagazetteduperchesarthois.over-blog.fr

Au mois de juin, la programmation art et essai du cinéma le Palace met à l’honneur l’œuvre de Pierre Etaux à travers la projection de trois films : Pays de Cocagne, Tant qu’on a la santé et Yoyo.

Nous, princesses de Clèves. Le dimanche 5 juin à 18 h. Réalisé par Régis Sauder. France, durée 1 h 09. L’action se déroule en 1558, à la cour du roi Henri II. Mademoiselle de Chartres, devenue Princesse de Clèves après son mariage, rencontre le Duc de Nemours. Nait entre eux un amour immédiat et fulgurant, auquel sa mère la conjure de renoncer. Aujourd’hui à Marseille, des élèves du lycée Diderot s’emparent de La Princesse de Clèves pour parler d’eux. A 17 ans, on aime intensément, on dissimule, on avoue. C’est l’âge des premiers choix et les premiers renoncements.

Hitler à Hollywood. Lundi 6 juin à 20 h. Réalisé par Frédéric Sojcher. Belgique, durée 1 h 25. VO sous-titrée. Un bio-docu autour de Micheline Presle se transforme en un palpitante enquête pour découvrir une vérité cachée sur le cinéma européen. Il s’agit d’un mockumentary aux allures de thriller qui révèle un insoupçonnable complot de Hollywood contre l’industrie du cinéma européen. De nombreux réalisateurs et vedettes témoignent.

Pays de Cocagne. Lundi 13 juin à 20 h. Réalisé par Pierre Etaux. Durée 1 h 20. Des gens en vacances, une tournée publicitaire, et l’œil de Pierre Etaux qui regarde et qui montre. C’est le comique involontaire, celui de tous les jours, le trésor de la vie, qui nous est offert, inattendu, irrésistible.

Tant qu’on a la santé. Mardi 14 juin à 18 h 30.Réalisé par Pierre Etaix. Durée 1 h 20. Un jeune homme candide tente de vivre dans le monde que nous avons organisé. Dans le bruit, la précipitation, l’artifice, la cohue. Comment faire ? Où trouver le petit coin tranquille où il fera bon vivre ? Où se cache le bonheur ?

Yoyo. Mardi 14 juin à 20 h. Réalisé par Pierre Etaix. Durée 1 h 20. Un milliardaire qui s’ennuie rêve d’un amour perdu avec une écuyère de cirque. Une crise économique qui bouleverse l’ordre du monde. Un enfant de la balle qui devient un clown célèbre et qui veut restaurer le château de son père…

Où va la nuit. Dimanche 19 juin à 18 h et lundi 20 juin à 20 h. Réalisé par Martin Provost. France, durée 1 h 45. Parce qu’elle a été trop longtemps victime, Rose Mayer décide de prendre son destin en main et assassine son mari. Elle part alors à Bruxelles retrouver son fils, qui a fui l’enfer familiale depuis des années.

L’étrange affaire Angélica. Dimanche 26 juin à 18 h et lundi 27 juin à 20 h. Réalisé par Manoel de Oliveira. Espagne, durée 1 h 35. VO sous-titrée. Une nuit, Isaac jeune photographe, est appelé d’urgence par une riche famille afin de faire le dernier portrait de leur fille Angélica, une jeune femme morte juste après son mariage. Dans la maison en deuil, Isaac découvre Angélica. Lorsqu’il porte à son œil l’objectif de son appareil photo, la jeune femme semble reprendre vie, pour lui seul. Isaac tombe instantanément amoureux d’elle. Dès lors, Angélica le hantera nuit et jour, jusqu’à l’épuisement.

L’étrangère. Dimanche 3 juillet à 18 h et lundi 4 juillet à 20 h. Réalisé par Feo Aladag. Allemagne, durée 1 h 59. VO sous-titrée. Pour protéger son fils de son mari violent, Umay, une jeune femme d’origine turque d’origine allemande, quitte Istambul et retourne vivre dans sa famille à Berlin. Mais les membres de sa famille, prisonniers des valeurs de leur communauté, ne l’accueillent pas comme elle l’espérait. Umay est obligée de fuir à nouveau pour épargner le déshonneur aux siens.

Publié dans cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article